Le développement des applications mobiles pour la santé

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs de smartphones de par le monde et plus de 80 millions d’applications téléchargées durant l’année, nous sommes tous familiers des applications mobiles pour nos téléphones et autres tablettes. Si les applications les plus populaires sur le marché américain sont sans surprises celles dédiées aux réseaux sociaux, les jeux, et les applications traitant d’actualités, une étude publiée par l’agence Ruder Finn nous apprend que près de 16% des utilisateurs interrogés utilisent régulièrement des applications dédiées à la santé.

La santé mobile représente plus de 40 000 applications et un marché de $1,3 milliards en 2012, les analystes prédisent une explosion de ce dernier pour atteindre $10,2 milliards en 2018 grâce à une croissance annuelle moyenne 41,5%. Ces données sont à mettre en parallèle avec les données du rapport publié par Ruder Finn. En effet, 48% des personnes interrogées annoncent qu’elles pourraient utiliser des applications santé dans les 6 prochains mois.

Dans le détail, les applications santé les plus utilisées par les participants de cette étude sont celles permettant de suivre votre consommation alimentaire, celles dédiées au fitness et à l’entraînement, et les « compteurs de calories ». La demande concernant des applications permettant d’accéder à son dossier médical ou d’accéder aux résultats de tests médicaux est importante (respectivement 31% et 29% des participants). Néanmoins les contraintes réglementairesentourant la protection des données médicales des patients a freiné le développement d’applications répondant à ces besoins.

Dans le cadre médical, les professionnels de santé apparaissent comme particulièrement technophiles, ainsi 91% des professionnels de santé américains possédaient un smartphone en 2012. D’après une étude publiée par Manhattan Research, en 2011 62% des médecins américains possédaient une tablette numérique. Il s’agit d’une excellente population à convertir à l’usage d’applications dédiées à leur pratique.

Enfin, l’étude reportée dans ce billet concerne le territoire américain. L’adoption d’applications dédiées à la santé par le public américain a été longue à se développer et quelques freins subsistent à son adoption massive par les français, notamment la qualité du réseau (la 4G est solidement implantée aux Etats-Unis et favorise le transfert de données en itinérance).

Voici donc une belle piste à explorer pour les industriels de santé pour promouvoir leurs produits et services de manière intelligente et informative !

A quand une démocratisation de ces pratiques sur le territoire français ?

Source : Lionel Tritschler consultant Markentive

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s