Des détecteurs mobiles européens pour détecter le paludisme

See on Scoop.itMa santé connectée

Des capteurs mobiles pour détecter le paludisme

 

Le consortium Nanomal a obtenu des financements européens à hauteur de 5,2 millions d’euros, (Université St George à Londres, Université de Tubingen, Institut suédois Karolinska et l’entreprise britannique QuantuMDx Group) pour mettre au point un outil mobile de détection du paludisme.
Cet appareil portable devrait permettre de détecter par réaction enzymatique de type PCR (Réaction en chaîne par polymérase) une possible infection de paludisme en l’espace d’une vingtaine de minutes.

De la taille d’un smartphone, cet appareil pourrait, à partir d’une goutte de sang, extraire l’ADN du parasite et, grâce à un biocapteur, détecter et séquencer les mutations spécifiques liées à la résistance aux médicaments. Selon ses concepteurs, le projet Nanomal devrait permettre d’obtenir dans des régions reculées et à moindre coût des résultats aussi fiables que ceux d’un laboratoire. De plus, il devrait permettre de suivre les épidémies et la propagation de certaines souches (Source : genomeWeb).

Sur le même thème, la société néerlandaise Amplino a conçu un kit portable pouvant identifier les différentes souches de malaria, et elle vient de remporter l’un des prix (doté de 40 000 €) du concours Mobiles for Good.

 

See on www.proximamobile.fr

http://www.proximamobile.fr/article/des-detecteurs-mobiles-europeens-pour-detecter-le-paludisme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s